Shakib Sport Complex, Mehriz, Yazd, Iran+98 35 32529922

Roxane Caspiens

roxane caspiens , اسب کاسپین در فرانسه

roxane caspiens – Nous avons connu les Caspiens par un membre de la famille qui nous a emmené voir des poulains à l’élevage Rosmear, le seul élevage de Caspiens qui existait à cette époque. Auparavant on ne connaissait absolument pas.

Reportage: Fahimeh Vaezi

CHANTAL :

Nous avons connu les Caspiens par un membre de la famille qui nous a emmené voir des poulains à l’élevage Rosmear, le seul élevage de Caspiens qui existait à cette époque.

Auparavant on ne connaissait absolument pas. Je suis tombée amoureuse d’un petit Caspien de 6 mois qui était beau comme tout sans avoir l’intention d’en prendre. Mais depuis très longtemps, nous voulions des animaux dans la propriété.

Nous avions déjà des daims, nous voulions autre chose et ça m’a paru sympathique d’avoir des chevaux et même des petits chevaux car ce n’est pas pour les monter, c’est simplement pour le plaisir de les avoir dans la propriété, de les voir jouer, passer, de les caresser, de leur parler (ils me parlent eux aussi!).

Et puis l’occasion s’est présentée quelques mois plus tard d’acheter 2 petits étalons dont celui dont j’étais tombée amoureuse. Nous les avons installé dans de bonnes conditions : ils ont un grand espace naturel pour se déplacer à volonté, ils sont bien nourris, on s’occupe d’eux et on ne leur demande rien si ce n’est le plaisir de les avoir et de les voir. Nous avons actuellement un troisième étalon Caspien, qui appartient à notre cousine Laurène (Elevage Roxane) qui est né la même année que les 2 nôtres et dans le même élevage. Les 3 se connaissent et s’entendent donc très bien.

Nous avons donc 3 étalons de pure race Caspien, reconnus par la Caspian Horse Society en Angleterre. Aussi, ils ont tous trois obtenu en 2017, une licence officielle pour la reproduction. Cela ne nous concerne pas vraiment, mais comme il s’agit d’une race à faible effectifs, pour aider la race, nous avons choisi de les mettre à disposition des éleveurs pour la reproduction.

Ce sont des chevaux de petite taille, ce qui nous convient très bien, car c’est pour la compagnie et non pour les monter. Ils vivent à l’état naturel.

Ils sont à la dimension qui nous convient en tant qu’animaux de compagnie, ils sont agréables, quand les enfants viennent ils n’ont pas peur car ils sont à leur taille, ils sont gentils, ils ne posent pas de problème particulier et en plus ils sont superbes! De vrais chevaux à taille réduite, très élégants et beaux.

Par ailleurs, Laurène qui reprend l’élevage des Caspiens, nous avait raconté leur Histoire, qui est forte intéressante de part leur ancienneté. En effet c’est une race très ancienne et qui a gardé ses caractéristiques. J’ai toujours aimé les chevaux, et ceux là je les trouve particulièrement intéressant même si ce n’est pas pour les monter.

Le fait d’avoir choisi la race des Caspiens, c’est avant tout une rencontre, quand j’ai vu ces petits poulains chez Brian, ils m’ont beaucoup plu et un entre autres qui m’a particulièrement séduit (Azad ou Billy le beau blond pour les intimes). Ca a été un coup de coeur, une séduction au cours d’une rencontre. Ensuite, en apprenant leur histoire, la séduction n’a été que plus profonde.

HERVE :

Nous avions déjà des daims dans la propriété et nous voulions d’autres animaux mais pas particulièrement des chevaux car nous les trouvions trop encombrant.

Nous avions pensé à des lamas, à des autruches, … et l’occasion à fait que nous nous sommes dit des petits chevaux pourquoi pas. Des chevaux de taille classique non, car ils auraient été trop grands devant la maison, ils auraient piétiné le terrain, fait de la boue et de gros crottins.

Des petits chevaux c’était très bien dans le paysage et nous sommes aujourd’hui très content de ce choix parce que ce cheval est très beau, très gracieux et très esthétique. Mon grand plaisir c’est de les voir courir dans les champs.

Ce n’est pas de les voir devant la maison ni de les caresser car cela ne m’intéresse pas. Mais quand j’arrive en voiture et que je croise les 3 en train de courir avec la crinière au vent, je les trouve magnifiques et très gracieux.

Avec leurs petits sabots, ils n’abiment pas le terrain, même en hiver. Ca a été une rencontre hasardeuse dont nous sommes très satisfait. En plus ils sont intelligents. Nous avons réussi à les éduquer à ce qu’ils ne viennent pas faire leur crottin devant la maison.

Au début ils faisaient leur crottin devant toutes les portes mais Chantal a réussi à leur faire comprendre d’aller plus loin. Cela a nécessité du temps et de la patience mais maintenant ils ne font plus jamais devant la maison ( Fahimeh : “Wouaaahhh”) ! C’est un excellent cheval d’agrément, ils donnent de la vie à la propriété. Ils ne demandent pas beaucoup d’entretient. Nous ne faisons rien.

Nous ne les brossons pas, ils ont le poil brillant. Il parait que c’est parce qu’ils sont en bonne santé! Et leurs sabots s’usent naturellement car ils se déplacent beaucoup.

Ce fut donc une histoire de rencontre, Brian souhaitait vendre ces 3 mâles ou sinon ils étaient promis à une castration, nous avons franchi le pas, et comme nous n’avons pas de juments aux alentours nous les avons gardé entier.

LAURENE :

J’ai toujours eu un intérêt pour l’élevage et la génétique chez les chevaux. J’ai fait naître plusieurs poulains de ma première ponette. Je suis aussi cavalière et j’ai beaucoup fait de compétitions en sauts d’obstacles avec des poneys assez grands, croisés avec de l’Arabe ou de l’Anglo-Arabe.

Quand j’ai commencé l’équitation en club, j’avais 7 ans. S’est alors posée la question de m’inscrire dans le cours “shetlands” ou dans celui des “double-poneys”. Ma monitrice nous a conseillé d’éviter le cours shetland, car selon elle, la monte est très différente lorsque l’on passe à cheval.

Quand en 2013, j’ai visité le Haras Rosmear, qui était le seul élevage de Caspien en France, j’ai eu un coup de foudre pour la race et en particulier pour Kamal, un jeune mâle qui ressemblait à un parfait petit Anglo-Arabe.

C’était pour moi le petit cheval parfait pour les enfants, celui que j’aurais adoré monter lorsque j’avais 7 ans… Un petit cheval maniable, allant, joli et gentil. Dans sa catégorie de taille il est unique. En plus de ses multiples qualités, son Histoire exceptionnelle fait que son élevage me passionne. Je suis aussi en train de passer mon monitorat pour pouvoir enseigner l’équitation des plus jeunes sur les Caspiens. Mon but est que le petit cheval de la Caspienne trouve sa place auprès des enfants en France. Je suis qu’il va y arriver facilement!

Rosmear Kamal, le parfait petit cheval

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *